Reprise des cours le 11 mai

Robert PICARD
L'école

Le président de la république a annoncé entre autres mesures du déconfinement, la reprise progressive des cours le 11 mai. Les établissements scolaires ont fermé le vendredi 13 mars. Pendant ces deux mois une autre façon d'enseigner s'est développée avec plus ou moins de succès, d'avantages et d'inconvénients. Ce qui est certain, c'est que cette continuité pédagogique a été pour le moins une roue de secours.

Maintenant, imaginons que le président ait annoncé, une reprise des cours en septembre, cédant à la volonté de divers mouvements. En théorie, rien n'aurait empêché le travail à distance de continuer. En pratique, le travail scolaire aurait cessé et l'année scolaire aurait été terminée. Difficile, en effet, dans ce contexte de mobiliser les élèves sur les apprentissages jusqu'au 4 juillet, date officielle des vacances d'été.

Le lundi 13 avril, nous aurions tiré un trait sur l'année scolaire et les élèves auraient eu une interruption de scolarité de 5 mois.

Le lundi 13 avril, sans connaître l'état de contamination au 11 mai, la capacité de dépistage, de progrès des soins, la facilité aurait incité à dire stop, l'école ne produit pas de PIB, on verra à la rentrée de septembre.

Emmanuel Macron à fait un autre choix, celui qui donne ses chances à l'avenir proche. Il sera bien sûr toujours temps de moduler, d'aménager cette reprise et même de ne pas la faire si les conditions étaient trop mauvaises. C'est un choix de responsabilité, de pragmatisme qui laisse la porte ouverte. Les contraintes sont déjà immenses, il serait stupide de s'en créer de nouvelles sans savoir si elles sont indispensables. En attendant, le travail à distance a repris pour les élèves et les professeurs après les vacances de Pâques.

De plus, ce retour dans les établissements scolaires, à partir du 11 mai, pourrait avoir une autre utilité. Alors que des incertitudes toujours plus nombreuses pèsent sur notre avenir, nous ne pouvons pas croire en une rentrée de septembre en toute quiétude, il est donc utile de rechercher sans attendre les modalités d'une nouvelle vie à l'école sous la menace, avec ses précautions, ses nouvelles règles de fonctionnement. Préparer ainsi la prochaine rentrée s'avère essentiel. Et tant mieux si ce casse tête s'avérait inutile.

Engagez-vous, soyez volontaires

A nos côtés, vous serez un acteur de nos combats pour les Français, pour la France et pour l'Europe.

Chaque engagement compte !

Votre adhésion / votre don

Valeur :

Coût réel :

20 €

6,80 €

50 €

17 €

100 €

34 €

Autres montants

Qu'est ce que la déclaration fiscale sur les dons ?
Filtrer par